1958

la France n’est pas le pays des droits de l’Homme !!!

.

Massacres ou Génocide au Cameroun ?

cameroun1950

LE GENOCIDE CAMEROUNAIS, des populations en Pays Bassa et Bamiléké

Le 13 septembre 1958, le roman noir des crimes de la France au Cameroun, allait se poursuivre avec la décapitation de l’ensemble du leadership politique de l’UPC (Union des Populations des Cameroun) en commençant par la figure historique du mouvement d’indépendance Ruben Um Nyobé puis les assassinats politique par l’Etat français se poursuivront avec Roland Félix Moumié, Ossendé Afana, Ernest Ouandié.

L’année 1958 vient de marquer l’arrivée du général De Gaulle au pouvoir par un « coup d’état » ou « putsch démocratique » dans le contexte des « évènements d’Algérie ». Dès lors, le président de la République française devient chef des armées et n’a de compte à rendre à personne. Il mène avec son Etat-major seul les guerres dans l’ombre

(au Biafra …..de 1 à 2 millions de morts ,

(au Cameroun….. de 40.000 à des centaines de milliers de morts,…) sans que le Parlement n’ait à se prononcer.

Rappel : Jules Ferry 1885 –  : « …« Nous avons été conduits par la nécessité, par le droit : nous avons été conduits par cette obligation et ce devoir qui s’impose à tous les peuples civilisés de faire respecter par les nations barbares la signature de leurs représentants mise au bas des traités. Voilà l’histoire de notre politique coloniale….Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai! il faut dire ouvertement qu’en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures… . Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ! …. » – discours (à propos de madagascar, mais c’est la politique coloniale de la France)

La France entre dans un régime constitutionnel évocateur d’une monarchie républicaine ou d’une semi-dictature. Le Parlement et donc les concitoyens et les médias sont dépossédés de la politique étrangère et de l’éxécutif.

.
Les massacres dirigés par l’Etat français et leurs tirailleurs camerounais depuis la IVème République (sous Mitterrand, Defferre, Messmer et compagnie) vont s’intensifier dans tout le Cameroun et passer aux massacres à grande échelle particulièrement en pays Bassa et Bamiléké où de nombreux résistants ont trouvé refuge.

Pierre Messmer, Haut commissaire fraîchement renommé par De Gaulle puis promu en 1960 au rang de Ministre des Armées, utilisera les grands moyens : massacres de masse, ratissage, assassinats, décapitations, bombardements, napalm, camps de concentration et torture systématisé sont abondamment usité pour parvenir au « nettoyage » des régions indépendantistes du Cameroun où l’UPC (parti politique indépendantiste au Cameroun) a son fief.

.
La France, le Cameroun et le napalm (voir le reportage intitulé « Autopsie d’une indépendance auCameroun) de France 5 à 42’30 « le napalm c’est pas important » dixit Messmer)
Extermination au napalm des populations de l’Ouest et de la Sanaga maritime par l’armée française.
voir la suite sur le site :

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/gestapo-napalm-et-massacres-fran%C3%A7ais-au-cameroun-dans-la-plus-grande-indiff%C3%A9rence

video :

video

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s